La journée de solidarité – F1 D90

La journée de solidarité est une journée de travail non rémunérée pour les salariés. Elle consiste en une journée de travail supplémentaire  destinée au financement d’actions en faveur de l’autonomie des personnes âgées ou handicapées. Les enseignants comme les salariés OGEC sont concernés par cette journée.

Quelques repères :

  • Elle n’est plus automatiquement fixée au lundi de Pentecôte, comme le stipulait la loi de 2004.
  • Le chef d’établissement l’inscrit dans le calendrier scolaire de l’école dès le début de l’année ; cette date est déterminée en concertation avec l’OGEC pour les personnels salariés OGEC. Une date commune pour les enseignants et les salariés OGEC permettra d’organiser un temps de travail en commun. Cette planification peut se faire aussi en réseau Ecoles-collège(s) pour faciliter les regroupements des personnes et permettre une co-animation par les chefs d’établissement.
  • C’est une journée de travail supplémentaire pour les enseignants qui ne fait pas partie des obligations de service (108 heures).

Cette journée de travail pourra être consacrée à :

Pour en savoir + :

RÉENCHANTER l’école (SGEC)

“Journée de solidarité : comment l’appliquer dans les entreprises ?”

– “Comment la journée de solidarité est-elle accomplie dans la fonction publique”

Code du travail

Les commentaires sont fermés.